Copyright Latribubleue 2016
AccueilMon écoleEducationMère seule, mère à temps plein

Mère seule, mère à temps plein

Smiling Mother Playing With Baby Son At Home

Mère seule, mère à temps plein

Quand je regarde autour de moi, des mères seules, des mères célibataires comme on les appelle, sont nombreuses. En fait, quand je regarde bien, je croise plus de femmes qui élèvent leurs bambins sans aucune aide, que de femmes en couple ou aidées dans les charges quotidiennes qu’implique le rôle de mère.

Être mère, seule, et élever ses bouts de choux n’est pas facile tous les jours. Je suis éducatrice de jeunes enfants, je travaille en libéral et j’accompagne au quotidien des parents et des enfants sur le chemin de l’harmonie et de l’épanouissement. Alors, quand on me demande comment garder ou instaurer un climat serein et harmonieux au sein de son foyer, j’ai de nombreuses réponses, qui varient en fonction de la situation familiale. Mais le conseil le plus récurrent est : déléguez.

Répartissez les taches, demandez de l’aide, laissez tomber quelques exigences au profit d’un peu de repos… Je vous l’accorde, ce conseil n’est déjà pas facile à appliquer au quotidien quand on est entourée du papa et des grands-parents, alors imaginez si, en plus, vous êtes isolée. « Personnellement, je me sens aussi bien mère que père, psychologue, clown, gendarme, cuistot… », Marie s’arrête là.

Depuis la nuit des temps, les enfants ont toujours été élevés par la tribu, la famille élargie. La mère, la grand-mère, les tantes, les frères et les sœurs… Toutes ces personnes, et plus encore, s’harmonisaient pour élever un enfant. Un village entier, vous imaginez. Aujourd’hui le cercle familial s’est réduit, tellement qu’il s’est restreint aux seuls parents. Comment deux personnes peuvent jouer les rôles d’une dizaine de personnes ? Et comment une femme seule peut-elle coiffer toutes ces casquettes ?

Des mères seules épanouies, j’en rencontre. Elles ont trouvé un savant équilibre entre un travail qui leur plaît et un peu de temps libre qu’il leur laisse. Elles confient leurs enfants au papa un week-end sur deux, aux grands-parents le temps d’une soirée, à leurs voisines pour faire leur ménage ou se pouponner en toute tranquillité. Bref, les mères seules épanouies ne sont pas vraiment seules, elles délèguent, elles demandent de l’aide et prennent du temps pour elles. Sans culpabilité.

Lucie Humbert

Soutien à la parentalité

Animation d’ateliers éducatifs et pédagogiques

Soutien à la mise en place de la pédagogie Montessori à domicile

Tél. : 0690 93 18 16

Mail : humbertlucie@gmail.com / Facebook : Lucie Humbert Eje Libérale

 

CONSEIL LECTURE

« Parents épanouis, enfants épanouis. Votre guide pour une famille plus heureuse », de Adèle Faber et Elaine Mazlish, Éditions du Phare. Des réflexions qui font suite à la participation d’un groupe de mères à des « groupes de parole ». Par ce cheminement, ces femmes fournissent les clés de notre propre réflexion. Quel parent veut-on être ? Sommes-nous prêts à regarder nos défauts en face pour accepter de changer ? Un livre pour trouver ses propres solutions et vivre le bonheur en famille.

 

 

Partagez
Noter cet article